Professeures

Sarah

En 2003, Sarah Bardeau découvre la danse Bollywood sur les écrans… C’est le coup de foudre.

Elle se forme  dans un premier temps à Paris auprès de différents chorégraphes Indiens (Karun Raman, Nidhi Metha, Nikita Thakrar..), puis en Inde du Nord auprès de son professeur Rajat Duggal.  Elle  découvre et travaille différents styles de danses indiennes : Bollywood Classique, Bhangra, Giddha, Gumar… et surtout le Bollywood Moderne !!

A partir de 2009, elle enseigne le bollywood dans diverses associations et écoles d’Indre et Loire, touchant un large public.

Ses  voyages en Inde, ses expériences professionnelles comme chorégraphe ou danseuse et l’étude de la danse Kathak lui forgent une identité tout aussi éclectique que la richesse des musiques bollywood.

Forte d’une volonté de partager sa passion de la culture indienne, elle crée en 2013 l’association et la troupe Bollywood Intours.

Elle s’applique aujourd’hui à mettre en lumière, au sein de ses cours, l’ensemble du groupe tout en étant attentive à l’épanouissement de chacune.

Un bel article sur Sarah à lire : http://battements-de-loire.com/?p=1971

Sophie

Née d’un père tunisien et d’une mère française, notre professeure Sophie grandit en Tunisie, imprégnée de la culture orientale, de la musique et de la danse. Elle s’inscrit très tôt à des cours de Modern Jazz, mais c’est lors d’un mariage qu’elle découvre pour la première fois une danseuse orientale. Cette idée la suit jusqu’à son départ pour la France à 19 ans où elle prend ensuite des cours à Tours au sein de l’Ecole Chandra Reba.

Elle intègre la troupe Les Ailes d’isis en 2009 dirigée par Chandra Reba et l’association Bollywoodintours en 2012 dirigée par Sarah Bardeau pour apprendre quelques notions de Bollywood.
De fil en aiguille, elle donne ensuite des cours à Tours, à Mehun-sur-Yèvre,  à Azay-le-rideau et à Notre-Dame-d’Oé. Elle intervient ensuite dans beaucoup de structures (Ecoles, associations, collèges, MFR, cours particuliers, etc).

Elle continue de se former auprès de professeurs reconnus et de maîtres égyptiens en France, en Egypte et à l’étranger.
En 2016, elle monte la troupe Helm El Raqs, rassemblant des élèves danseuses dans différentes associations et écoles. La troupe remporte en 2018 la 3ème place au concours international du festival « Oriental Marathon Festival » à Montpellier.
Elle affectionne la modernité, les mélanges de styles, l’aspect technique et prône, dans sa danse et son enseignement, le partage, la bonne humeur, l’estime de soi et de la féminité.